UTILISATION DES COOKIES.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés. En savoir plus .
Les bons reflexes "aroma" de l'hiver !    Home , Les bons gestes Bien-Être
Les bons reflexes "aroma" de l'hiver !

Les bons réflexes « aroma » de l’hiver !

 La saison hivernale est propice à la propagation de virus et de bactéries auxquels il est bien difficile d’échapper. C’est le bon moment pour faire appel aux médecines douces comme l’aromathérapie, que ce soit pour repousser les agresseurs ou pour soulager les symptômes désagréables de façon efficace ! 

Anti-virales, anti-bactériennes ou anti-mycosiques, les huiles essentielles agissent en détruisant la membrane des germes des différents virus, bactéries et champignons avec lesquelles elles sont en contact. Naturelles, elles ne sont pas, pour autant, inefficaces. Bien au contraire. Elles contiennent un ensemble de composants dont on peut connaître les propriétés pharmacologiques de manière aussi précise que les molécules des médicaments de synthèse. Pour bon nombre de leurs composants, les effets positifs et secondaires, les interférences médicamenteuses, leur toxicologie et leur posologie sont bien déterminés. Dans tous les cas, le conseil du médecin ou de pharmacien est essentiel.

 

Le rhume

 

Plus de 200 virus peuvent provoquer un rhume (ou rhinopahryngite), d'où la fréquence de cette infection banale des fosses nasales. Ses principaux symptômes sont facilement identifiables : un nez qui coule puis se bouche, des éternuements, une toux, de la fatigue et parfois, une conjonctivite, des maux de tête et une fièvre modérée (38°C). Le rhume disparaît, le plus souvent, spontanément en une semaine. Pour éviter toute contagion, il faut se laver les mains régulièrement. Et, en cas d'éternuement ou de toux, se protéger la bouche à l'aide de la main ou d'un mouchoir.
Le bon réflexe « aroma » : L’antiviral de référence, c’est le Ravintsara : une huile essentielle d’origine malgacheprovenant d’unarbre appartenant à la famille des Lauracées. Autres antiviraux préconisés : le Niaouli, le Melaleuca quinquenervia et le Saro. En effet, leurs propriétés antibactériennes, antiseptiques et expectorantes sont bien connues. Dès le début du rhume, prendre l’une d’entre elles (2 gouttes, 3 fois/j pendant 5 jours sur un support neutre ou dans une cuillérée de miel).

 

La bronchite aiguë

 

La bronchite aiguë est une inflammation des bronches et bronchioles causée par une infection d'origine virale (due à un virus), dans la plupart des cas. Toux sèche, douleurs thoraciques à type de brûlure, expectoration (crachat), fièvre... sont autant de signes caractéristiques de la bronchite aiguë. Celle-ci évolue, le plus souvent, de façon favorable, sans traitement médicamenteux allopathique chez une personne bien portante.
Le bon réflexe « aroma » : Virale 9 fois sur 10, la bronchite se traite souvent grâce au Ravintsara (2 gouttes, 4 fois/j pendant 5j). En cas de bronchite chronique ou de fragilité pulmonaire, l'Eucalyptus globulus et le Thym à linalol apaisent la toux et aident à mieux expectorer. Ces huiles essentielles ne doivent, toutefois, pas être utilisées chez les personnes épileptiques. Pour la toux sèche, le Cyprès de Méditerranée est souverain. En cas de toux grasse, l’Eucalytus radiata ou la Myrte rouge du Maroc ou de Tunisie permettent de fluidifier les sécrétions des bronches encombrées (2 gouttes, 3 fois/j pendant 5 jours).

 

La grippe

 

Fièvre élevée (autour de 39°C), rhino-pharyngite, courbatures, douleurs articulaires, maux de tête, frissons, toux sèche, fatigue intense... La grippe saisonnière et sa panoplie de symptômes surviennent au cours de l'automne et l'hiver. La grippe met, chaque année, à plat un grand nombre de Français et n'est pas sans danger pour les personnes fragiles (nourrissons, personnes âgées et/ou atteintes de maladies chroniques) chez qui elle peut entraîner des complications respiratoires graves. Les symptômes persistent, en moyenne, entre 4 et 7 jours mais disparaissent, en général, sans complication chez la personne bien portante.
Le bon réflexe « aroma » : l'huile essentielle de Ravintsara est l'anti-grippal et l'anti-viral de référence. Dès les premiers symptômes de la grippe, il est intéressant d'en prendre 2 gouttes, 3 à 4 fois par jour, pendant une semaine. Le Ravintsara ne doit pas être utilisé chez les personnes épileptiques. Ces derniers peuvent, toutefois opter pour un traitement alternatif comprenant des huiles essentielles de Thym à linalol ou de Tea tree  : 2 gouttes de l'une ou de l'autre, 4 fois/j pendant 1 semaine.

 

La gastro-entérite

Des épisodes de diarrhées, une fièvre modérée, des nausées ou des vomissements avec parfois, des douleurs abdominales... les symptômes de la gastro-entérite sont peu réjouissants. Si elle est le plus souvent bénigne chez l'adulte, elle peut nécessiter une consultation en urgence dans certains cas particuliers. Pour soigner une gastro-entérite, la réhydratation est primordiale (augmentation des apports hydriques : 1,5 à 2 litres d'eau). Chez l'enfant ou le nourrisson, il est préférable d'utiliser des solutés de réhydratation orale, vendus en pharmacie. Les aliments neutres, riches en amidon ou en pectine et pauvres en fibres (riz, pommes, carottes) doivent être privilégiés.
Le bon réflexe « aroma » : l'association des huiles essentielles de Ravintsara et de Tea tree (1 goutte de chaque 3 à 4 fois/j pendant 5j chez l'adulte) permet de traiter les symptômes de la gastro-entérite si elle est accompagnée d'une hydratation efficace.

 

Article par Hélia Hakimi